D’après l’article de Megan Wilkinson « Reinventing the Neighborhood Market », ConvenienceStoreDecisions de September2012 A propos de la stratégie du nouveau concept de magasin alimentaire de proximité de l’enseigne “Kyle’s Kwik Stop”

***

Par Marc Besnard

Un nouveau concept de magasin vient d’être lancé aux Etats-Unis, dans l’Etat du Texas. Ce concept me semble très intéressant car pertinent en terme de proximité avec le client. Il ressemble de très prêt à ce que l’on peut faire dans l’épicerie fine avec tout de même des services associés très intéressants. Ce  concept  pourrait inspirer un pays reconnu pour son patrimoine gastronomique, la France.

Le point le plus important que met en avant le créateur de ce concept est sa conception de la proximité. Ces magasins sont placés sur des axes à très fort passage. Néanmoins, la proximité ne signifie pas uniquement être proche du client en terme de distance. Le commerce de proximité doit, pour lui, répondre à une demande du client d’être accompagné lors de ses achats. Pour cela Kyle’s Kwik Stop propose de nombreux services  représentant différents cœurs de métier du commerce de proximité :

–       Vente de produits de consommation
–       Vente de produits du terroir
–       Confiserie
–       Service Café
–       Restauration sur place
–       Cave à vin
–       Service essence

Tout d’abord ce commerce vend des produits de consommation et des produits frais. Il répond ainsi à une demande des clients qui veulent rapidement trouver les produits de consommation les plus importants. Ensuite, il propose un service de restauration rapide assis. Les clients peuvent y manger des plats chauds cuisinés tel que : des burger de la marque Wataburger, des sandwiches, des apéritifs ou des desserts. Ils peuvent aussi consommer des produits achetés en magasin tel que des sodas, produits frais,… On pourrait assimiler ce système à celui des stations essences présentes sur les autoroutes françaises. En effet, un service de pompe à essence est disponible sur le bord des routes des différents magasins. Cela, dans le but d’accroitre le nombre de clients potentiels. Le dernier magasin en date a même installé des télévisons qui permettent de diffuser les news, les différents sports et des  émissions de TV pendant que les gens font le plein de leur voiture.

Dans ce nouveau magasin, Kyle Adams nous présente un nouvel atout : la création d’une section vin et bière. Cette section est animée par une vendeuse permanente, madame Clower. Elle connaît l’ensemble des produits vendus et peut ainsi conseiller les clients comme dans une véritable cave à vin. Par ailleurs, lorsque l’on rentre dans cette partie du magasin, le consommateur est entièrement plongé dans un univers rappelant celui des caves à vins traditionnelles. Le magasin dispose de 460 types de vin et près de 190 types de bière. La responsable mise ici sur les produits locaux. Selon elle, les clients sont de plus en plus intéressés par ces produits afin d’aider l’économie local. De nombreuses marques nationales et internationales sont aussi présentes afin que chaque client puisse trouver le produit qu’il désire. L’expérience de cette vendeuse permet de répondre à chaque demande et suggestion de ses clients. Une fois par semaine (le vendredi ou le samedi), le magasin propose la dégustation de nouveaux vins à ses clients. Cela permet de faire découvrir de nouvelles tendances locales, d’attirer de nouveaux clients vers  Kyle’s Kwik Stop et de fidéliser les clients qui apprécient déjà ce service. Ce type d’évènement pourrait très bien prendre la forme de réunions pour amateurs de bon vin. En France seul les caves à vin proposent ce type de service. (Voir France)

Ce magasin s’est aussi associé à Nanny Goats afin d’offrir à ses clients une expérience autour du café. Les amateurs de café ou de boissons chaudes apprécieront la qualité de celles servies par NANCY DUPRE qui, en plus du service, propose un univers convivial où l’on peut s’y rejoindre en famille ou entre amis. Ainsi, Nanny donne une raison aux familles de s’y rejoindre. Cela, afin d’attirer une nouvelle clientèle vers ce marché de proximité.Comme dans nos épiceries fines françaises, le client doit peu à peu se sentir comme chez lui. Ces espaces lui sont réservés afin qu’il prenne du plaisir à faire ses courses, à faire son plein d’essence et à s’y restaurer.  Ce concept est donc loin des standards de la grande distribution. Le corner shop (marché du coin) à l’Américaine a des qualités qui semblent séduire de plus en plus de clients. Il réussi ainsi à capter un grand nombre de consommateurs vers un seul commerce. De nombreux produits de qualité sont disponibles tout en assurant un service qui le différencie de la grande distribution : « It’s the Taj Mahal of convenience stores ». La plupart de ces services pourraient être exportés en France. Néanmoins, le système de distribution d’essence en France est différent de celui aux Etats-Unis. Il semble donc difficile de copier ce concept en tant que tel.
Marc BESNARD

 

Advertisements